Mon déjeuner à La Tour d’Argent

Mon déjeuner à La Tour d’Argent

Jeudi dernier, j’ai eu la chance de déjeuner en famille au très prestigieux restaurant La Tour d’Argent.

Une expérience que je dois à ma mamie venue passer quelques jours à Paris.

La-Tour-D-Argent_la-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_13La-Tour-D-Argent_la-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_12

Pourquoi La Tour d’Argent ? Pour la magnifique vue sur la cathédrale Notre-Dame de Paris. Souvenirs chers au coeur de mamie. Et en hommage à mon beaux-père Lennart Engström,  qui y a fait ses premières armes en qualité d’apprenti cuisinier. Lennart Engström qui a pris ensuite la tête du restaurant gastronomique danois le Copenhague sur l’Avenue des Champs-Elysées qui lui a valut 1 étoile au célère Guide Michelin.

Nous avons commencé notre dégustation par une mise en bouche accompagné d’un exquis Nectar des Dieux.

La-Tour-D-Argent_la-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_14La-Tour-D-Argent_la-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_1

Ensuite, j’ai choisi à la carte et j’ai opté pour un menu tout Homard avec un Homard “Don Carlos”. J’ai hésité avec le  Mini concombres des “Cailloux” aux grains de caviar, mais j’ai préféré jouer la sécurité… Une prochaine fois peut-être, sachant que c’est une entrée de saison… et un Homard rôti au parfum de réglisse, légumes en cocotte. Pour mamie et mon mari, c’était les Quenelles de brochet André Terrail en entrée et en plat, pour mamie le Roulé d’épaule d’agneau confite, caviar d’aubergine à la coriandre, et pour mon mari, le Filet de canette de Vendée, courgettes et tomates aux olives de Kalamata. Mon fils a choisi un plat en direct à la carte, le Filet de boeuf, jeunes pommes de terre et girolles en persillade avec des pommes de terre soufflées à couper le souffle ! En dessert, nous avons tous choisis les Crêpes Belle Epoque. Un grand moment de gourmandise ! Le meilleur souvenir de mamie.

A noter que le caneton trouve son origine en 1650 sous le règne de Philippe IV d’Espagne quand les émigrés espagnols sont arrivés sur les côtes de Vendée. En effet, ils ont domestiqués des canards sauvages nombreux, en ce temps, dans les marais. Les ” maraîchins ” ont continué à élever ce canard Challandais, dont la réputation culinaire n’est plus à faire. C’est donc tout naturellement que La Tour d’Argent se fournit exclusivement auprès de la Maison Burgaud à Challans, depuis près de soixante ans.


Vinla-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_3la-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_444la-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_05Homardla-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_4Jokala-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_3la-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_0la-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_02la-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_2Joka-JRI_la-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_3Canardla-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_5_la-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_11_la-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_12Homardla-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_ 2_la-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_13la-mode-c-nous_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_llmcn_4 - Copie

www.latourdargent.com

 

2 Replies to “Mon déjeuner à La Tour d’Argent”