Mon expérience à La Maison de l’Aubrac

Mon expérience à La Maison de l’Aubrac

Mon expérience à La Maison de l’Aubrac

Je mange “peu”, mais bien !

Je ne mange pas beaucoup de viande, mais quand j’en mange je veux quelle soit exceptionnelle !

A la Maison de l’Aubrac, je ne suis jamais déçue par la qualité des produits. Et, en ces temps, j’apprécie l’éthique de la Maison, ce qui n’est pas une moindre chose ! Pourquoi je dis cela ?

La petite histoire…

La Maison de l’Aubrac, c’est avant toute chose une histoire de famille ! En effet, après une première expérience au Restaurant “Chat Noir”, rue de Saussure en tant que gérants, Pierre et Pierrette Valette acquièrent en 1977 « Le Petit Berry », rue Marbeuf. De ce Haut-lieu de rencontres, Jean-Paul Belmondo a fait son point de rendez-vous et Picasso y a dessiné quelques esquisses sur les murs.

Passionné d’élevage et amoureux de sa région, Christian Valette appartient à la troisième génération d’éleveurs de race Aubrac à Laguiole. Après avoir dirigé pendant 10 ans La Ferme des Vialars, l’exploitation familiale, il prend avec son épouse Elisabeth les rênes de la brasserie créée par ses parents, et la transforme en restaurant avec le projet d’en faire la vitrine de son terroir. C’est ainsi que naît la désormais célèbre « La Maison de l’Aubrac ».

Coup de Coeur pour cette déco. “vitrine” qui fait danser les papilles des carnivores !

La_Maison_de_l’Aubrac lamodecnous.com-la-mode-c-nous_livelamodecnous.com_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_3

La philosophie de la maison et pas des moindre

Un maître-mot définit la démarche de « La Maison de l’Aubrac » : le respect !

En premier lieu, le respect des animaux à travers le soin apporté à leur bien-être grâce à l’environnement exceptionnel dans lequel ils évoluent : pâturages sur les hauts plateaux de l’Aubrac et espace généreux en atelier de finition, avec brumisation, diffusion de musique et brossage régulier.

Respect de l’environnement ensuite, grâce à une baisse de 20 % des gaz à effet de serre émis par nos troupeaux due à leur alimentation équilibrée. De plus, nos étables sont intégralement équipées en photovoltaïque.

Respect du consommateur, enfin, à travers le plus haut niveau de traçabilité et une viande saine, puisque nous n’administrons aucun traitement antibiotique préventif ni hormones à nos bêtes, qui bénéficient en outre d’une alimentation sans OGM. La garantie BLEU-BLANC-CŒUR, filière agréée par le Ministère de l’Agriculture est le gage supplémentaire d’une qualité nutritionnelle obtenue grâce à un cahier des charges exigeant. Source maison-aubrac.com

La_Maison_de_l’Aubrac lamodecnous.com-la-mode-c-nous_livelamodecnous.com_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous

Mon Choix ? Un pot-au-feu (je pensai l’avoir demandé avec la truffe, mais dans mon élan de précipitation de gourmandise, j’ai du oublier de le préciser car le goût n’y était pas) que j’ai accompagné d’aligot. Le pot-au-feu était bon et la viande tendre à souhait. Avec une flute de vin de Bourgogne.

La_Maison_de_l’Aubrac lamodecnous.com-la-mode-c-nous_livelamodecnous.com_live-la-mode-c-nous_lmcn_livelamodecnous_2

Mon époux quant à lui a choisi une entrecôte mature de 300g (maturée 5 à 7 semaines) accompagnée de frites et de 2 sauces (échalotes et Béarnaise). Pour l’avoir goûté, la viande était délicieuse, fondante en bouche avec un goût prononcée, mais juste ce qu’il faut car mes “papilles ont dansé de joie” comme dirait mon fils. Avec une flute de Bordeaux.

Le + : je peux y manger à n’importe quel moment du jour et de la nuit !

Le – : c’est fermé les lundis, les mardis et les dimanches…

J’aime : la philosophie de la Maison qui travaille dans le respect de l’animal et c’est très important pour moi.

Restaurant ouvert 7 jours sur 7, et 24h/24h du mercredi au samedi au 37 rue de Marbeuf, 75008 PARIS